Lettre ouverte aux trois présidents : Campagne de vaccination contre la covid-19 en Tunisie

Lettre ouverte aux trois présidents : Campagne de vaccination contre la covid-19 en Tunisie

Monsieur le Président de la République Tunisienne,
Monsieur le Chef du Gouvernement,
Monsieur le Président de l’Assemblée des Représentants du Peuple,

Objet :  La Campagne de vaccination contre la covid-19 en Tunisie.

La campagne de vaccination bat son plein dans le monde. La majorité des états dans les cinq continents se sont lancés dans une course effrénée pour protéger leurs populations respectives contre la pandémie de COVID 19.  

Depuis son indépendance, La Tunisie était toujours à l’avant- garde en matière de vaccination. Elle se trouve aujourd’hui à la traine des autres nations. 

A ce jour, l’exécutif tunisien n’a pas arrêté ni publié une stratégie claire en matière de vaccination, même s’il dit avoir commencé cette dernière le samedi 11 mars 2021. Il s’est toujours contenté de communiquer sur des généralités. 

 Le gouvernement n’a pas publié non plus, d’une manière claire, l’ordre prioritaire ni la liste des vaccins commandée ou précommandée et encore moins la liste définitive des centres de vaccination ni le personnel qualifié pour cette opération qui nécessite une formation particulière. Sachant que ces centres doivent être dotés d’équipements spéciaux.

 La conséquence directe de cette situation, qui dénote une irresponsabilité totale des acteurs politiques, est l’instauration d’une inquiétude et d’une course vers le favoritisme vaccinal et le « chacun pour soi ». En témoigne, les supposés dons de vaccins observés dernièrement et le manque de transparence la caractérisant et le risque de favoritisme de vaccination d’une frange de la population au détriment des citoyens prioritaires.

Face au manque de visibilité en matière de stratégie de vaccination et à cette situation d’opacité se rapportant à ces « dons » de vaccins, le Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie – Belgique se joint aux acteurs de la société civile pour réclamer :

A-    La Publication d’une stratégie détaillée de la campagne de vaccination. Elle doit contenir, notamment :

1-     Le début et la fin de la campagne.
2-     Le type et le nombre total de vaccins commandés auprès de tous les laboratoires et du dispositif Covax.
3-     La liste des centres de vaccination à travers la République.
4-     La liste du personnel formé et sa qualification.
5-     Les équipements spéciaux mis à la disposition de cette campagne, leurs nombres et leurs caractéristiques techniques. 

B-    Ne plus se contenter, comme à l’accoutumé, des généralités à ce sujet car la réussite de cette campagne dépend aussi des préparatifs dans tous ses détails.

C-    Une communication réelle sur les effets indésirables de chaque vaccin s’ils existent.

D-    Toute la vérité sur le scandale d’état en matière de « dons » des vaccins. 

E-    La communication au peuple tunisien de la liste des vrais bénéficiaires de ces vaccins «offerts». Y’a-t-il eu un jeu de favoritisme contrairement aux stipulations de la constitution.

F-     L’Organisation d’une vaccination publique des trois présidents et ce pour faire taire les rumeurs d’une part et encourager les tunisiens à se faire vacciner. 

Nous vous demandons ,enfin haut et fort, de placer l’intérêt supérieur du peuple tunisien et sa protection contre cette pandémie au-dessus de tout. 

Veuillez agréer, Messieurs les présidents, l’expression de mes salutations distinguées.

Pour le Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie – Belgique

1 Commentaire

  1. Closer Look

    Excellente initiative. Un grand merci. Comme le Gouvernement et les députés semblent occupés à des futilités depuis des semaines, enfin une instance qui s’inquiète des communiqués vaseux et de l’absence de détails sur la soi-disante «stratégie» de vaccination qui n’en pas une pour le moment.
    Vous avez oublié un point important pour assurer la transparence : un logiciel qui retrace
    1) les entrées de vaccins avec les dates et provenances ( achats par le Gouvernement, fournis par Covax, dons etc.)
    2) la ventilation des lots sur les différents centres de vaccination
    3) les noms et numeros evax des personnes vaccinées et leur justification prioritaire dans un premier temps (personnel de santé, sécuritaires, plus de 75 ans etc.- Les communiqués sont d’ailleurs contradictoires: un jour c’est plus de 75 ans, le jour suivant plus de 65… qui décide ? ce sera à la tête du client ou plûtot du montant du bakschich?)
    Donc une sorte de comptabilité en partie double pour pouvoir retracer l’utilisation des vaccins.
    Si le Ministère de la Santé prétend qu’il est trop tard pour concevoir et installer un tel logiciel (il aurait dû y penser dans le cadre de la préparation de la « stratégie de vaccination !), il pourra toujours mettre en place 3 bases de données séparées. Il y a des dizaines de cabinets informatiques en Tunisie qui sont capables de le faire et auxquels le Gouvernement peut faire appel immédiatement avec un cahier de charges adapté. Ensuite, les informaticiens trouveront des moyens ex post pour relier ces bases grâce à des identifiants …
    Ce logiciel ou les 3 bases de données semblent absolument nécessaires pour éviter autant le favoritisme que la mauvaise organisation et le gaspillage de vaccins.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *